Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2012

Guéant-Beschizza : la valeur des valeurs

Yoann Gillet, Serge Moati, Claude Guéant, UMP, Bruno Beschizza, France 3Passe d’armes quotidiennes, atmosphère délétère : pas de doute, Nicolas Sarkozy est bel et bien candidat. Non pas que ce climat lui soit exclusivement imputable, mais son entrée en lice dans la bagarre pour la présidentielle a tout naturellement donné à la campagne une nouvelle dynamique, un nouveau souffle ; un véritable face à face où les fleurets ne sont plus mouchetés et où les adversaires sont de part et d’autre clairement désignés. Ce que le Président s’interdisait, le candidat peut désormais se le permettre. Et si le candidat nouveau est arrivé, le Président avait semé bien en amont les idées fortes de sa campagne à venir.

En effet, le choix des armes ne s’est pas fait du jour au lendemain et dès le mois de novembre l’on sentait frémir chez Henry Guaino, plume de Nicolas Sarkozy, ainsi que chez Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur, le réveil des « valeurs » en ce jour de commémoration de l’armistice.


ELYSEE 2012, la vraie campagne - épisode 3 " A... par IMAGEETCOMPAGNIE

Les valeurs, celles du patriotisme, de l’autorité ou de la grandeur de la France, restent pourtant des notions floues, ouvertes à toutes les interprétations et qui constituent de fait un terrain glissant.

La glisse était-elle contrôlée ou volontaire lorsque Claude Guéant déclarait, le 5 février, que « toutes les civilisations ne se valent pas » ? En période d’élection, il est toujours plus difficile de démêler le bon grain de l’ivraie. Une chose est sûre, c’est que l’impact médiatique est immédiat. Et quoi de plus essentiel en campagne électorale que d’occuper, voire de saturer l’espace médiatique pour ne pas laisser de place à ses adversaires ? Bruno Beschizza, secrétaire national de l’UMP en charge des questions de sécurité, l’a bien compris.

Investi par l’UMP dans le 93 pour les législatives, celui qui a choisi pour slogan « Défendons nos valeurs » ne pouvait espérer meilleure publicité à l’occasion de l’inauguration de son QG de campagne à Neuilly-Plaisance, le mardi 7 février. Car ce soir-là, c’est justement Claude Guéant, lui-même, au cœur de la polémique depuis deux jours, qui était attendu pour inaugurer le local du candidat. Bruno Beschizza, qui n’imaginait pas la semaine précédente attirer les journalistes en masse, était maintenant certain de voir débarquer les caméras de télévision. Et pour cause : le ministre de l’Intérieur était plus que jamais sous le feu des projecteurs depuis le nouveau rebondissement dans « l’affaire des civilisations », quelques heures plus tôt, à l’Assemblée nationale. Au coeur de l’hémicycle, le député de la Martinique, Serge Letchimy, venait de provoquer un tollé au sein de la majorité avec ses propos pour le moins incisifs : « Monsieur Guéant, le régime nazi si soucieux de purification, était-ce une civilisation ? ».

Incident de séance, buzz médiatique. Bruno Beschizza buvait en tout cas du petit lait.


ELYSEE 2012 LA VRAIE CAMPAGNE Film 6- Bruno... par IMAGEETCOMPAGNIE

A bon entendeur, salut. Le clivage Gauche-Droite est donc bel et bien de retour. Et il se fera sur le thème des « valeurs ». Tenez-vous le pour dit. Mais que cela signifie-t-il au fond ? Assistons-nous véritablement à un choc de société, avec deux blocs radicalement opposés et des « valeurs » à ce point dissemblables et irréconciliables ? Ou assistons-nous à un artifice politique, fait de provocations et d’effets de manche dans le but de cliver pour gagner la bataille des idées ?

Exciter et diviser pour clarifier le paysage politique, quitte à caricaturer à la fois son adversaire et son propre camp ? Peut-être… sûrement ; en découvrant le 15 mars l’intégralité de cette séquence dans votre sixième numéro d’« Elysée 2012, la vraie campagne ! », vous pourrez en tout cas juger par vous-mêmes de l’authenticité de cette polémique qui aura eu au moins le mérite relatif d’occuper un petit créneau de ce fameux espace médiatique, si cher à nos politiques.

Yoann GILLET-CLÉMENCEAU

Les commentaires sont fermés.